L’œil et ses pathologies

L'œil est un globe d'environ 23 millimètres de diamètre qui pèse approximativement 8 grammes.

Il est composé d'une multitude de structures : la cornée, l’humeur aqueuse, l’iris, la sclérotique, la rétine, le nerf optique… Toutes ses structures fonctionnent ensemble en étant intimement liées. Cependant, elles peuvent parfois être défaillantes et entrainer certaines pathologies.

Les différentes structures de l’œil

L’œil est un globe complexe, composé d’une multitude de structures fonctionnant les unes avec les autres. Découvrez plus en détail, la fonction de celles-ci :

  • La cornée : structure transparente composée de 5 couches (Épithélium, Membrane de Bowman, Stroma, Membrane de Descemet, Endothélium). Elle est avasculaire mais est très innervée;
  • L'humeur aqueuse : liquide transparent qui apporte les nutriments destinés à la cornée et au cristallin. Elle maintient la pression intraoculaire et la forme du globe oculaire ;
  • L'iris : est une membrane colorée, perforée en son centre par la pupille;
  • La sclérotique : membrane blanche, très résistante. C'est le "blanc" de l'œil ;
  • La choroïde : structure très vascularisée, c'est la membrane nourricière de l'œil ;
  • La rétine : fine membrane qui recouvre la surface interne du globe oculaire. Elle est composée de photorécepteurs (cônes et bâtonnets) et de neurones qui transmettent les signaux électriques au cerveau. La rétine centrale contient la macula ;
  • Le nerf optique commence au niveau de la papille optique et permet d'envoyer les informations visuelles de la rétine au cerveau.

Toutes ces structures fonctionnent de la manière résumée suivante :

  1. La lumière traverse la cornée, elle est perçue par l'iris qui adapte sa taille en fonction du flux lumineux : si la lumière est forte, la pupille se rétrécit (myosis), si la lumière est faible la pupille se dilate afin de capter un maximum de lumière (mydriase) ;
  2. La lumière traverse ensuite le cristallin et le corps vitré, qui doivent être transparents pour que celle-ci soit correctement transmise sur la rétine ;
  3. Une fois sur la rétine : les cônes, photorécepteurs principalement situés dans la rétine centrale, sont responsables de la vision des couleurs, des formes des détails, et sont associés à la vision de jour.
    Les bâtonnets, principalement situés dans la rétine périphérique, sont beaucoup plus sensibles à la lumière. Responsables de la vision des contours et des mouvements, ils sont associés à la vision en basse luminosité. La lumière est ensuite traduite en signaux électriques. Ceux-ci sont envoyés au cerveau via le nerf optique.

Vous souhaitez prendre rendez-vous pour une consultation ophtalmologique en région de Namur ?

Contactez l’ophtalmologue, Docteur Deneyer, via ce formulaire de contact en ligne afin de prendre rendez-vous pour une consultation dans son cabinet à Wépion.

Respect des normes sanitaires

Une infrastructure ultra moderne

Experts certifiés